0
Nous contacter

alarme maison : organiser sa sécurité

Vous pouvez transformer votre maison ou votre commerce en camp retranché... mais cela risque d'être difficile à vivre. 

Plus simplement, nous vous conseillons l'organisation suivante :

  1. Imaginez d'abord votre "vie" à l'intérieur des locaux protégés

Notre série de système d'alarme Comodo dispose de fonctions "absence" et "présence" : cette dernière vous permet de profiter d'une protection partielle lorsque vous êtes dans les locaux pour vous garantir un minimum de protection.

"Découpez" donc vos locaux en fonction de ces 2 zones, présence et absence, en tenant compte des habitudes de vie de chaque membre de votre famille.

N'oubliez pas que vous aurez besoin de traverser des zones protégées avant d'entrer ou de sortir de la maison : sélectionnez les détecteurs correspondant à ces zones pour les classer dans la catégorie "entrée et/ou sortie" retardée (en mode présence et en mode absence) en considérant, aussi, les délais nécessaires pour entrer et sortir; il ne faut pas de trop longs délais.

 

2.  Le principe de base consiste à utiliser le concept du piège pour les emplacements de détecteurs.

Mais chaque cas est particulier.

S'il est nécessaire de piéger la porte d'entrée parce que, tout bêtement, la majorité des cambrioleurs commence par elle, il ne faut pas pour autant tomber dans l'excès.
Même si c'est vexant, ce n'est pas très grave si le "visiteur" s'introduit dans votre cuisine pour prélever quelques victuailles dans le frigo... mais il faut l'empêcher d'aller plus loin ! 
Pièce de séjour, couloir, bureau, chambre des parents... doivent être "protégés", tout autant que le garage ou des locaux extérieurs si, par exemple, vous y remisez des outils.
Dans des zones d'habitat "sensible" où existent des risques de vandalisme ou d'incendie criminel, il ne faudra pas lésiner, mais prévoir un "piégeage" total.

 

Gardez dans l'esprit que :

    - Les détecteurs de porte ou fenêtre sont dits "ponctuels" : vous ne protégez qu'un seul "point". Cependant, sur un détecteur, vous pouvez éventuellement raccorder plusieurs contacts branchés en "série" avec un câble à 2 conducteurs. (voir : Rubrique "Accessoires" d'alarme maison)

    - Les détecteurs à infra-rouge passif sont "volumétriques" : pensez qu'ils "couvrent" une zone équivalente au faisceau lumineux d'un phare de voiture d'une portée de l'ordre de 10/12 mètres. Comme le faisceau d'une lampe ils ne traversent pas les murs ni aucun matériau même translucide.

 

  3. La nuit

Gardez votre télécommande à portée de la main : à tout moment vous pourrez l'utiliser pour déclencher une alarme, même brève, en cas de bruit suspect, tentative d'intrusion ou d'agression...

 

4. Mise en route de votre installation

Bien que fournissant une télécommande dans nos kits, nous conseillons toujours de laisser la télécommande à la maison et de faire les opérations de mise en marche/arrêt en utilisant le clavier de la centrale d'alarme. En effet, une télécommande cela se perd ou vous pouvez vous la faire voler ! 
Par commodité, vous pouvez utiliser également un clavier digicode radio à placer près de la porte d'entrée. Mais à vous de choisir, l'un comme l'autre se pratiquent et plusieurs télécommandes peuvent être installées.

 

5. Donner l'alerte : Le transmetteur téléphonique

La transmission téléphonique est un moyen efficace d'être averti et d'avertir voisins ou amis. Nos transmetteurs téléphoniques d'alarme Comodo permettent aussi de contrôler ce qu'il se passe grâce aux fonctions Ecoute et Dialogue.
N'hésitez pas, non plus, selon la surface de vos locaux, à multiplier les points d'alerte sonore intérieure ou extérieure ainsi que de mettre en place un éclairage automatique partiel là où cela vous est possible. 
Si vous craignez une coupure de la ligne téléphonique complétez votre dispositif par un transmetteur téléphonique GSM.